PliciWeb Solutions revient de Paris

QRcode:51

En effet, ce sont sous nos nouvelles couleurs que nous sommes monter à Paris. En effet,  la société Simpliciweb s’efface pour laisser sa place à PliciWeb Solution votre partenaire e-commerce. Ce changement s’accompagne d’une nouvelle identité visuelle que nous vous dévoilerons très prochainement. Heureusement les nouvelles cartes de visites sont arrivées juste avant le départ du train, mais c’était moins une.
C’est donc avec l’étendard d’éditeur d’une solution Open Source d’ecommerce que nous avons fait le tour des salons(Salon ecommerce 2008 et Paris Capitale du Libre). Ceux ci ont eu la très bonne idée de se dérouler en même temps et dans des lieux différents.

Après un petit détour mardi du coté Est de Paris pour rencontrer un prospect, direction Porte de Versaille pour le salon du ecommerce. Premier choc, il faut utiliser des escalators roulant pour traverser des couloirs interminables pour enfin arriver au bâtiment 7.1. Après avoir passé les vigiles, deuxième choc, la surface d’exposition est tellement vaste que l’on ne sait par quel bout le prendre. Le temps de faire le tour du salon et c’est déjà l’heure de partir.

Mercredi, retour au salon de l’ecommerce pour assister à quelques conférences. On a ainsi pu croiser Philippe Yonnet que nous avions déjà rencontré au W3campus 2007. Celui ci a toujours autant de compétence en référencement. Puis direction une conférence sur l’Open Source et l’ecommerce durant 3 h. Ce fut moins sympathique car en écoutant tous les intervenants, il n’existe plus qu’une seule solution internationale ultime et une autre française qui est pas trop mauvaise.

Malheureusement pour nous, nous ne sommes pas mentionné durant ce tour d’horizon. Cela nous a poussé à rencontrer la société Smile afin de discuter de cet état de fait. Nous attendons avec impatience leur retour sur notre solution.

Ce jour là, nous retrouvions aussi Rémi de la société RGDesign qui deviendra pour l’occasion notre premier partenaire. Ce jour de grande affluence, nous a permis aussi de croiser Christophe NICOLARDOT ancien responsable de la pépinière de Marseille Innvonation dédiée aux activités Open Source. Des rencontres plus récréatives pouvait être faites(Des fourmis avec lesquels nous avons posés et qui ont fait une super chorégraphie dans le soir, Une super-héroine: Miss conversion, Un RD2D2, un ange, …).
Cette journée nous a permis de mieux sillonner les allées et découvrir que ce salon était surtout orienté vers les marchands qui désiraient s’orientés vers l’internet. De nombreux stands proposaient d’ailleurs des sites Internet à des prix vraiment bas ce qui laisse penser à tord que l’Internet est un encore un eldorado, ou avec une bonne idée et pas de moyen on deviens multimillionnaires dans l’instant. Je ne pense pas que cette image soit celle nécessaire à l’épanouissement des sites marchands.
Jeudi, direction la Maison Internationale de Paris. Contrairement au salon e-commerce ou tout était fléché avec de l’orange fluo, le tramway vous débarque devant une immense bâtisse avec comme seule inscription “Service d’accueil aux étudiants étrangers”. N’étant pas étranger(Peut être de la capitale), et plus étudiant, je ne voyais pas trop ou aller. Finalement, en suivant ce panneaux nous arrivons au rez de chaussée de la bâtisse ou enfin une banderole nous indique que nous sommes arrivés. Et là, énorme contraste vis à vis du salon ecommerce. A la porte de Versaille nous étions dans un immense hangar avec une grande foule, nous arrivons dans de luxueux espaces quasiment vides(une dizaine de sociétés pour autant de visiteurs) ou seuls les grands noms ont un stand. Nous en profitons pour écouter une conférence sur les avantages pour les éditeurs de devenir éditeurs Open Source. La grande salle de conférence est quasi-déserte malgré le haut niveau des conférenciers: CEO d’Ingres, Adobe(Prononcé Adoubi en anglais). Nous n’y apprenons pas grand chose.
Le temps de respirer et il faut attraper le train.

Finalement, on en retient que le salon ecommerce est très populaire, alors que Paris Capital du Libre se voulait plus élitiste. Si les salons restaient dans cette configuration, il se pourrait que nous revenions en tant qu’exposant au moins sur le salon e-commerce.

Alors, a l’année prochaine ?

2 commentaires pour “PliciWeb Solutions revient de Paris”

  1. yahyaoui jamal dit :

    Bonjour
    je me demande si le terme de bon marché pour la création d’un site d’e-commerce est réellement le terme que vous vouliez utilisé car ici en belgique on nous demande toujours au minimum 1200€ et ça montre très vitte.
    Merci à vous

  2. Nicolass dit :

    Les tarifs dont je parle dans mon post, était bien inférieurs car ils commençaient à 50 € HT. Mais ce sont des produits d’appel, car il y a peu de modifications possibles, toutes les fonctionnalités ne sont pas disponibles,…

    Mais effectivement, je trouve que 1 200 € pour débuter avec un site entièrement configuré et avec sa charte graphique importée cela n’est pas très cher.

    C’est là ou l’open source prouve tout son intérêt en effet, il suffit de ne payer que les fonctionnalités dont vous avez besoin et permet de bien mieux s’adapter au budget du client.

    Mais il y a encore trop de personnes qui confondent l’Open Source et gratuit. En effet, l’open source vous autorise à modifier le logiciel et à le redistribuer.

    Mais nous sommes à la recherche d’un hébergeur pour proposer du Plici pré-installé avec un abonnement mensuel réduit mais sans aucun support. Cela sera parfait pour débuter.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.